Suivez-Nous sur
Accueil Formation Recherche Vulgarisation

Historique :

Bien avant l’indépendance, le besoin de doter la ville de Nouadhibou d’un port de pêche et de commerce se faisant de plus en plus sentir, eu égard aux énormes possibilités qu’offrait la position stratégique de cette ville située au bord de l’océan atlantique ; c’est ainsi qu’en début du 20ème siècle la société industrielle de grande pêche (S.I.G.P) y construit un petit ponton de capacité très limitée.

Par la suite, la construction du Port s'effectuera en plusieurs phases dont nous énumérons les temps forts ainsi qu'il suit :

     •  Phase I : Année 1955

          Construction par la MIFERMA d’un quai de chalandage de 250 ml, destiné au déchargement          de ses équipements.

     •  Phase II : Année 1960

         Dés l’indépendance, l’Etat inscrivit parmi ses priorités, le développement du port et          entreprit la construction d’un quai de commerce de 60 ml de long avec 3 cales de pêche sur          un financement octroyé par la France.

     •  Phase III : Année 1968

          Sur financement du Fonds Européen de Développement, fut construit un quai de pêche de          300ml et ce au moment ou prenaient naissance les premières unités de transformation et          de traitement des produits de pêche.

     •  Phase IV : Année 1976

          L’Etat sur financement du Fonds Koweitien et de la Banque Mondiale, réalise l’extension du          quai de pêche de 300 ml, l’extension du quai de commerce de 60 ml et construit les          bâtiments administratifs.

     •  Phase V : Année 1991

          Le Port Autonome, sur financement de la Caisse Française de Développement, réalise son          système de sécurité et d’aide à la navigation (balisage ) et réhabilite ses phares et feux          (cap blanc, Cansado et chacal ).

     •  Phase VI : Année 1992

          Le Port entreprend la réhabilitation de l’ensemble des quais grâce à un concours de la          caisse Française de Développement à hauteur de 88% des coûts de l’opération.

     •  Phase VII : Année 1997

          Toujours avec le concours de la Caisse Française de Développement, le Port réalise le          dragage des quais, de la zone d’évitage et d’une partie du chenal.

     •  Phase VIII : Année 2001

          Le PAN entreprend l’aménagement d’une importante partie de l’extension du domaine          portuaire.

     •  Phase IX : Année 2009-2010

         Le PAN, sur financement du Royaume d’Espagne, entreprend le renouvellement et la          modernisation de son balisage et l’acquisition d’un navire baliseur

     •  Phase X : Année 2011-2012

         Réalisation, sur financement de l’Union Européenne, de l’énorme projet d’enlèvement, de          dépollution et de dépeçage de soixante quatorze (74) épaves de la baie de Nouadhibou.          Ces épaves constituaient un danger pour la navigation maritime et un obstacle au          développement du Port.

 
Actualité
 
Partenaires
   
Vidéos PAN
Galerie Photos
 
© 2015 Port Autonome de Nouadhibou - BP 236 NDB/Maritanie Tél:+222 574 61 03 - Fax: +222 574 51 36 -   Email: contact@pan.mr